L’idée était en germe depuis bien longtemps. Depuis le début à vrai dire. Depuis que nous nous sommes installés dans les locaux de l’ancienne usine de bottes Le Chameau, nous avions le désir de relier notre présence ici à l’histoire antérieure du site, son passé ouvrier. Les ateliers ont été et demeurent un lieu de travail. On y fabriquait des bottes : on y fabrique aujourd‘hui des objets artistiques et du lien social, collectivement. 

 

Il nous appartient de rendre vivant ce trait d’union entre le passé et le présent, en revisitant l’histoire du site et de l’usine elle-même, mais plus largement en invitant tous ceux qui le souhaitent à partager des questionnements et réflexions autour des notions de travail, activité, emploi. 

Nous sommes tous concernés : dans toutes les enquêtes, les français sont parmi les plus nombreux à dire que le travail est « très important » , nous dit la sociologue Dominique Méda. Et les gens qui travaillent travaillent souvent trop. Trop longtemps, trop tard, trop vite. Alors que beaucoup d’entre nous cherchent du travail, n’en trouvent pas et en souffrent, la plupart du temps. D’autres prennent des chemins de traverses et réinventent une relation à leur activité professionnelle de façon à ce qu’elle soit porteuse de sens pour eux et au delà d’eux. Quant à nous, artistes, nous savons de quoi est fait notre travail, mais nous savons aussi combien il est difficile que ce travail soit considéré comme tel.

 

Aborder le sujet du travail au travers de propositions artistiques et collectives c’est l’occasion de prendre du recul, de regarder cette question d’un autre point de vue, de confronter son expérience personnelle, de changer son regard sur l’activité (ou la non-activité) des autres. D’aller au delà des a priori, des idées toutes faites que nous avons tous sur le travail des voisins, des amis, des proches, des lointains. C’est aussi une façon de se réapproprier son histoire, personnelle et collective. 

 

Sur notre petit morceau de territoire, nos expériences individuelles mises en commun dessineront - comme on prendrait une photo sur le vif - un portrait de notre pays aujourd’hui : contrastes, lumières, zones d’ombre, de flou...

Avec comme unique enjeu de faire culture commune. 

 

« Tout ce qui travaille à la culture travaille aussi contre la guerre » - S. Freud

 

Simone espère vivement vous retrouver lors de l’une ou l’autre de ces expériences !

 © 2018  by Simone

  • Grey Facebook Icon
  • Grey Instagram Icon