top of page
LOGO_BLANC.png

les résidents en cours et à venir

Les Visseurs de clous

Du 18 au 31 mars

 

Garofou

MARIONNETTES

Un schizophrène en voie de rémission et un psy en plein burn-out. Garofou est un spectacle sur la folie. Des marionnettes bêtes et méchantes et des comédiens de théâtre sincères.  Écriture de plateau d’après «La chasse au Snark», de Lewis Caroll. 

Les comédiens divaguent pêle-mêle entre deux prises 

de médicaments, et consultent leurs notes dans une lente frénésie. On cartographie. On piste. On chasse 

le diagnostique dans les eaux troubles. 

Est-on face à deux fous ?

Les Visseurs de clous

Cie Roland Furieux

Cie du Grain de Sel

Cie du Grain de Sel

CRÉATION
DU SPECTACLE

SAMEDI 18 MARS 

Du 13 février au 5 mars 

 

Sauve qui peut (la révolution)

TEXTE, MUSIQUE ET VIDÉO

Nous sommes en 1989. Jack Lang commande un film à Jean-Luc Godard pour célébrer le bicentenaire de la Révolution. Cette résidence a pour objet l’adaptation du roman de Thierry Froger, qui mêle dans son sujet Jean-Luc Godard, la révolution, celle de 1789, celles qui ont marqué les XIXe et XXe siècles et les bifurcations qui se présagent. 

Un moment de partage s’ouvrira le samedi 25 février

Cie Roland Furieux

Du 6 au 10 février et du 12 au 18 mars
 

fabulous fab
THÉÂTRE

 

L’histoire théâtralisée d’un ouvrier de la fonderie de Brousseval en haute-marne.  Fabulous Fab se prépare à effectuer son dernier jour avant son départ à la retraite. Pour se donner du courage, il fait réchauffer son café de la veille dans le mini-four qui l’accompagne au quotidien. Seulement voilà : l’appareil a pris les devants sur son propriétaire et cessé le travail. Fabulous Fab se met alors en quête de ce qui pourrait lui donner cet ultime élan pour clore 42 années au sein de la fonderie de son village, pour faire vivre une ruralité menacée par la mondialisation.

France Cartigny

Clémence Losserand

France Cartigny

Du 18 au 25 janvier 2023

DANSE

Habiter l’entre

 

S’essayer à réduire l’écart, la distance entre les mondes sensibles est l’intention du projet Habiter l’entre. Par le partage du lieu, de mots et de gestes, permettre un espace de complicité, puis composer dans l’instant une danse, à partir de la rencontre avec un autre.

SIMONE accueille entre trois à cinq équipes artistiques par an, auxquelles elle apporte également une enveloppe financière. Les candidatures spontanées sont les bienvenues et la programmation se fait au fil de l'eau. Il existe aussi des possibilités de résidence sans apport financier, avec mise à disposition de l'espace de travail et de l'appartement.

Les dernières semaines de chaque mois sont réservées aux artistes haut-marnais·e·s.

Anaëlle Alvarez-Caraire & Suzon Léger

collectif Rhizoma

Du 4 au 25 janvier 2023

Dans le cadre des résidences Jeunes Est'ivants de la DRAC

 

Suzon et Anaëlle ont créée une revue trimestrielle artisanale, contributive et gratuite, avec les habitantes du territoire. Baptisé l’Aujonne, ce magazine saisonnier parle des gens du coin et de ce qui les rassemble, pour agir et réfléchir autour des relations sociales en milieu rural, et notamment les sociabilités féminines.

Clémence Losserand

Du 30 janvier au 2 février 2023
 

NEÏ (documentaire de création)


Entre l’arrière-pays niçois et la Nouvelle-Calédonie, Neï interroge notre lien à celle que nous foulons chaque jour, la plupart du temps sans nous en rendre compte : la terre. Habitée par ce questionnement, la réalisatrice le partage à un collectif singulier, de part et d’autre de la terre. Sans le savoir vous en êtes : neï c’est « nous avec toi » en fwoïn (une des 28 langues kanak).

Gulia Dussolier

Du 9 au 15 janvier 2023

DANSE

Ce texte prend pour point de départ des années passées à faire le chien. Une femme revient sur ce passé pour 

se remettre à mordre et à creuser. Mordre les mots, creuser la matière. Jouer avec ce qui lâche et qui résiste. 

Le moteur, le sphincter, le plaisir, ce qui est désynchronisé, ce qui ne va pas. Elle trouve là-dedans force et vitalité. Elle est sur un chantier et se donne 

des choses à faire. Le corps et la voix de l’actrice sont 

les principaux outils de ce chantier. 

Giulia Dussolier

SORTIE
DE RÉSIDENCE

SAMEDI
14 JANVIER
À 18H

bottom of page